Vos Photos aériennes à prix Internet !

La photographie aérienne se divise en plusieurs catégories :

  • Depuis un satellite
  • Depuis un aéronef (avions, hélicoptère, ULM)
  • Depuis un appareil piloté à distance (Modèles réduits, drones)

Les tarifs varient en fonction du nombre de clichés, des risques climatiques et du coût de fonctionnement de l’aéronef.

Les photographes aériens, ces professionnels entre deux mondes
Les prestataires de prise de vues aériennes sont soit des photographes professionnels qui ont recours aux services d’un pilote, ou bien des pilotes d’aéronef qui ont élargi leur domaine de compétence à la photo.En moyenne, il y a une dizaine de prestataires par département.

Les « droneurs » souvent dans l’illégalité !

Saviez vous que les drones sont classés en plusieurs catégories ? La très grande majorité d’entre eux doivent notamment rester dans un certains périmètres et ils ont interdiction de survoler des êtres vivants.

Des photos toutes l’année, été comme hiver !

Généralement, les photos sont prises par beau temps pour profiter d’une luminosité optimale et avec un vent faible pour éviter les turbulences.

Néanmoins, le climat peut s’aérer capricieux et les départs de régates n’attendrons pas. Dans ces conditions, souvent extrêmes, le choix d’un prestataires ayant accès à un équipement adapté sera la clé de votre projet.

Des professionnels difficiles à débusquer.

Un bon point de départ est de vous rendre à un aéroclub à proximité, ou bien de faire fonctionner votre réseau. Cette dernière option fonctionne relativement bien si vous avez des connaissances dans la presse.

Une activité fortement règlementée

Connaissez vous toutes les contraintes règlementaires imposées à un reporter volant ?

LA législation, très pointue, se dote de nouveaux textes régulièrement. Prendre des photos depuis le ciel nécessite également des certifications particulières et des autorisations délivrés par le préfet.

Avant de commencer votre reportage photo, vous devez ainsi vous assurer que votre prestataire est en règle parce que c’est vous, le donneur d’ordre, qui sera responsable est cas de pépin !

Assurez également que le prestataire peut facturer, les travail aérien étant une activité fermée aux particuliers. Enfin, contrôlez ses assurances, elles ne doivent pas avoir de clauses d’exclusion au travail aérien.